Skip to Secondary Navigation Skip to Main Content

Current Domain

Haiti Change

in this section

  • Pratik Kilti Tomat

Pratik Kilti Tomat

1. Choix du terrain

  • Sol non acide. Les sols acides sont identifiés par la présence des fougères et des impérata cylindrica, chromoleana.
  • Sol bien drainé.
  • Terrain non ombrageux, pas gorgés d’eau, non latéritiques ou ferralitiques trop réceptifs au Pseudomonas.
  • Eviter un terrain ayant du macabo, du bananier plantain, de la solanacée, de la patate, de l’amarante.
  • Terrain situé de préférence à côté d’un point d’eau.
  • Le choix de terrain selon les critères ci-dessus peut se faire à tout moment.

2. Préparation du terrain

  • Défrichage
  • Andainage
  • Découchage
  • Labour
  • Désinfection. chimique (surtout contre les champignons) avec du bromure de méthyle ou du Rovral 3 g/m2
  • Solarisation du sol de pépinière (arrosage + recouvrement avec un plastique noir pendant 1 mois)
  • Faire précéder une culture d’amarante ou de sésame avant la culture
  • Chaulage éventuellement pour relever le pH, chaulage renouvelable 3 ans après (3 tonnes à 5 tonnes par hectare)
  • Fumure de fond (minérale, organique)
  • Préparer ainsi le terrain un mois avant transplantation

3. Choix et préparation du matériel végétal

  • Variétés résistantes ou moins sensibles. Exemple : Cariota Bw, Caracoli Bw (voir Tropicasem Douala), Calinago Bw, Mongal F1, et autres variétés résistantes aux nématodes (Monita, Piersol), Rossol (VFN).
  • Toujours traiter les semences par l’une ou l’autre des méthodes ci-après :
    - Trempage acétique à 0,6% pendant 24 à 36 heures.
    - Trempage dans l’eau de javel (12°C) diluée à 50% pendant 15 minutes suivi de deux rinçages à l’eau avant séchage.
    - Trempage dans un bain d’eau chaude (55°C) pendant 30 minutes.
    - Trempage dans le vinaigre blanc dilué 10 fois, toujours suivi d’un rinçage avec de l’eau avant séchage.
    - Retraiter avec du manèbe 5 g/Kg de semence ; calthiol : 2,5 g/kg de semence et Thioral.
  • Il faut choisir la variété à planter avant même le choix du terrain.
  • Préparer le matériel végétal (traitement) juste avant le semis.

4. Semis en pépinière

  • Eviter de fortes densités
  • Eviter la fumure excessive
  • Désinfection du sol au moins une semaine avant le semis
  • Eviter les excès d’humidité
  • Semer 20 à 30 jours avant le repiquage
  • A la levée, faire des traitements chimiques réguliers à partir du stade d’une feuille avec un mélange du cuivre métal + mancozèbe : à 500 g par hectare) (2-3 Kg P.C ? par hectare). La cadence d’une fois par semaine (saison sèche) et de deux fois par semaine (saison de pluie).

5. Entretien de la pépinière

  • Désherbage régulier / dès que nécessaire
  • Arrosage léger
  • Eclaircissage
  • Traitement chimique préventif
  • Assurer une ceinture de propreté
  • Eviter les plantes préférentielles des mouches blanches (patate, macabo, amarante, solanacée)

6. Transplantation

  • Lors de la transplantation, éviter les blessures sur les racines et les autres organes.
  • Transplanter avec les mottes.
  • Transplanter 20 à 30 jours après la mise en place de la pépinière.
  • Opérer de préférence le soir ou par temps couvert.
  • Après transplantation : faire des applications de Cu + Mancozèbe pendant les premiers mois de végétation (1,5 à 2 mois après repiquage).

7. Entretien en champ

  • Fertilisation adéquate. Eviter les fumures azotées excessives ; les formulations enrichies en K et/ou en Ca sont préférées
  • Arrosage / irrigation : éviter les excès d’humidité notamment la présence d’eau libre sur les plantes ; arroser de préférence le matin (et jamais le soir) afin que le feuillage puisse sécher rapidement dans la journée
  • Désherbage
  • Binage –buttage
  • Traitement chimique : respecter les délais du traitement comme spécifié par le vendeur
  • Paillage si nécessaire
  • Récolte sanitaire
  • Palissage (sorte de tuteurage)
  • Assurer une ceinture de propreté
  • Appliquer les mesures d’entretien ci-dessus pendant tout le cycle

Pour la culture suivante : changer de parcelle après une Solanacée (respecter une rotation de 3 à 5 ans) ; à partir de la pépinière, faire des applications de cuivre seul ou en association avec un dithiocarbamate ; utiliser des semences désinfectées ; utilisation des variétés résistantes ; laisser le sol infesté pendant 7 ans sans culture de Solanée ; désinfecter un sol contaminé avec une culture de canne à sucre.

4
Average: 4 (1 vote)
Your rating: None
© Copyright 2001 - 2017 One Global Economy Corporation